Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

RACE ET SCIENCES SOCIALES - UNE SOCIO-HISTOIRE DE LA RAISON IDENTITAIRE

Code EAN13 : 9782748904505

Auteur : BEAUD/NOIRIEL

Éditeur : AGONE


   Expédié sous 4 à 10 jours
Description :

Ce premier livre de la collection « Épreuves sociales » aborde une question sensible dans les sciences sociales contemporaines.

« Sur le terrain de la “race”, toute prise de position est perçue comme une concession à l’adversaire, voire à l’ennemi. L’urgence d’y voir clair n’en est que plus grande. D’abord parce que le langage identitaire est devenu incontrôlable et peut servir toutes les manipulations. Ensuite parce que dans les discours publics, la “race” fonctionne désormais comme une variable bulldozer qui écrase toutes les autres. Enfin parce que le langage identitaire prive le combat anti-raciste de son référent universaliste. Notre ambition est d’éclairer comment les sciences sociales d’aujourd’hui peuvent subir cette évolution ou y contribuer, et de rappeler qu’on ne peut rien comprendre au monde dans lequel nous vivons si l’on oublie que la classe sociale reste le facteur déterminant auquel s’arriment les autres dimensions de l’identité des personnes. »

Stéphane Beaud et Gérard Noiriel montrent comment l’explosion du langage racialisant s’enracine dans une longue histoire, qui commence à l’époque du premier empire colonial et aboutit à une rupture dans les années 1980. Le clivage qui opposait une droite associée à la nation à une gauche centrée sur la classe s’effondre alors, et des élites de tous bords convergent pour placer les polémiques identitaires au centre du débat public, qu’elles ne quitteront plus.

Fidèles au programme qu’ils se sont donnés pour la collection « Épreuves sociales » de toujours mettre leurs analyses à l’épreuve des recherches empiriques, les auteurs réservent la dernière partie de leur livre à l’étude de l’affaire des quotas dans le football français (avril 2011), un cas d’école de ce qu’ils décrivent par ailleurs.

Table des matières :

Première partie.
Socio-histoire de la catégorie de race

1. Lutte des classes ou lutte des races ? (xviie-xixe siècle) — 2. Politisation et reconversion de la question raciale au début de la IIIe République — 3. Les métamorphoses d’un concept moral : le racisme de l’antifascisme au post-colonialisme (1918-1968)

Deuxième partie.
Un tournant identitaire : autour de « classes » et « races »

4. Le tournant identitaire des années 1980 — 5. Diffusion et institutionnalisation universitaire du néo-racialisme — 6. De la critique du néo-racialisme aux enjeux de sa réception

Troisième partie.
L’affaire des quotas dans le football français (2011) :
un « scandale racial » revisité par l’enquête

7. Des « quotas raciaux » dans le football français ? Exposé critique des faits — 8. Au-delà des « quotas raciaux » : le poids du contexte, le jeu des institutions et des générations — 9. Les « Noirs » dans le football en France : entrepreneurs de la race versus sociologie d’enquête — 10. Le journalisme de « révélation » et ses limites : essai d’analyse sociologique

Notice biographique :

Respectivement sociologue et historien, Stéphane Beaud et Gérard Noiriel sont les auteurs de nombreux ouvrages, entre autres, sur le monde ouvrier et sur les travailleurs immigrés. Stéphane Beaud a récemment publié La France des Belhoumi (La Découverte, 2018) et Gérard Noiriel Une histoire populaire de la France (Agone, 2018).
  • Code EAN13
    9782748904505
  • Auteur
  • Éditeur
    AGONE
  • Genre
    ARTS, CULTURE, SOCIÉTÉ - Histoire, religion, sciences humaines
  • Date de parution
    05/02/2021
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    516 g
  • Hauteur
    210 mm
  • Largeur
    141 mm
  • Épaisseur
    22 mm
Aucun événement lié